Actualités

Procès reconstitué 4E  par La Principale C.JETIN le 2019-06-30

PROCES RECONSTITUE : 4E

Le jeudi 6 juin à 10h, la classe de 4èE du collège a participé à la reconstitution finale du procès sur lequel elle a travaillé tout au long de l'année.

Cette reconstitution a eu lieu au Tribunal de Grande Instance de Créteil, en présence de madame Bernadette AMARO, assesseure au tribunal pour enfants de Bobigny. Les élèves ont été accompagnés par Madame Alluchon, madame Daudet, Monsieur Frugère et les éducateurs de l'AEF et de l'AERA.

 

Pendant l'année, les élèves ont travaillé sur l'affaire MICKAEL, une affaire mêlant trafic de stupéfiants et homicide involontaire. Pendant un vol Cayenne/Orly, en 2016, un jeune passeur de drogue est mort après avoir ingéré des ovules de cocaïne.

 

Chaque élève s'est vu attribuer un rôle spécifique : assesseure du juge, parents de Mickael, témoin, psychologue, éducateur, prévenu, expert, famille des prévenus... Les élèves disposaient des données de l'affaire comme les rapports d'auditions, les compte-rendus scientifiques, relevés téléphoniques.. Ils avaient aussi une « fiche rôle » à leur disposition qui précisait ce qui attendait leur personnage.

 

Pendant plusieurs séances, au collège, ils ont préparé leur texte et leur intervention orale, avec l'aide des éducateurs de l'AEF et de l'AERA.

 

Voici quelques exemples de textes préparés par les élèves :

 

L'éducatrice de Marylou, une des prévenues

 

« Bonjour,Je suis l'éducatrice de Marylou, je m'appelle Nelly BAMBA et j'ai 35 ans.
J'ai fait une enquête sur Marylou et j'ai appelé plusieurs de ses proches . J'ai d'abord appelé ses parents qui étaient très choqués de ce que Marylou avait fait car ils trouvaient que c'était une fille gentille, sociable, à l'écoute et qui travaille très bien à l'école ; tellement bien qu'elle a sauté une classe, celle de 4ème. Maintenant au lycée elle fait des Etudes de Commerce International car plus tard elle souhaite partir aux Etats-Unis, pour finir ses études. Puis j'ai appelé sa colocatrice Francine qui était aussi choquée car ce n'était pas ce que Marylou lui avait raconté, elle m'a dit la même chose que les parents de Marylou sauf 2 choses qu'elle était dans l'ignorance et qu'elle avait confiance en Mickael.

De mon point de vue: Marylou a fait ça par amour, elle est tellement gentille qu'elle voulait juste aider, elle s'est mise à la place de Mickael et de sa famille donc elle n'a pas réfléchi et pensé aux conséquences.Je pense qu'on ne devrait pas lui mettre une grosse peine car elle n'est pas méchante, la mort de Mickael lui a donné une très bonne leçon. 
»

 

La maman de Mickaël :

« Bonjour, je m'appelle Mafalda Dos Santos et je suis la maman de Mickaël.
Mickaël était un garçon très serviable, il ne faisait que m'aider, il était également très gentil, il avait toujours un compliment pour ses frères et sœurs.
Un jour, il m'a annoncé qu'il avait obtenu un poste dans un aéroport, il ne m'avait pas précisé lequel mais j'étais si contente pour lui.
Vous savez quand on m'a annoncé la mort de mon fils, j'étais dévastée. Ensuite j'ai commencé à faire une dépression, je ne mangeais plus, ne dormais plus, je me sentais vide.
Puis quand j'ai voulu savoir comment Mickaël était mort, on m'a dit qu'il transportait de la drogue, je ne pouvais y croire.
Mickaël voyait que j'avais peur mais il me disait "ne t'inquiète pas maman je m'occupe de tout" cette phrase ce n'est qu'aujourd'hui que je la comprends.
Financièrement je ne m'en sors plus mais le pire c'est de se dire que mon fils est mort pour pouvoir m'aider.
Si j'avais compris ce qu'il faisait, il serait encore vivant.
J'ai préféré croire ses mensonges plutôt que de voir la vérité et ça je ne me le pardonnerai jamais.
J'ai tellement peur que mes autres enfants prennent le même chemin que leur frère.
Je veux juste comprendre ce qu'il s'est passé ce jour-là
. »

 

 

 

Le réquisitoire du Procureur :

 

« Madame le présidente,mesdames les assesseures,dans cette affaire la culpabilité des prévenus ne fait aucun doute:
-Pour Marylou, nous avons trouvé des ovules dans son corps ,elle a été la mule dans cette affaire ,elle a transporté et détenu cette drogue et n'a, d’après elle, pas pensé aux conséquences en faisant cet acte irresponsable et très risqué qui aurait pu mettre en péril sa vie.

-Pour Eddy, 100 ovules soit environ 1kg héroïne ,400 grammes d’ecstasy,un téléphone bic ainsi que 25 000 euros en liquide ont été retrouvés chez lui lors de la perquisition. De plus ses empreinte digitales et papillaires ont été relevées sur les pochons d’ovules. Les messages et les appels de son téléphone ont tous été supprimés .Il a déjà eu affaire à la justice pour des fait liés aux stupéfiants .Et les ovules ont été ingérés chez lui, d’après Marylou.

-Pour Neshua ,ses empreintes digitales et papillaires ont été relevées sur les pochons d’ovules et Eddy affirme que c'est lui la tête de l’opération.


Je vous rappelle tout de même qu'un jeune homme est mort dans cette histoire et Marylou aurait pu y passer .Cette histoire a brisé,ruiné et traumatisé des familles. Je n'imagine même pas comment la mère du jeune Michael doit se sentir. Elle a perdu un fils, c’était lui qui faisait vivre la famille.

Vous voyez ce qu’entraînent les trafics de stupéfiants ,il ne faut pas laisser passer cela .Ces trafics qui nuisent à notre société et tuent de nombreuses personnes,que ce soit les consommateurs et les vendeurs.
C'est pourquoi , madame la présidente,mesdames les assesseures au nom de la société,je vous demande d'entrer en voie de condamnation pour les prévenus aux peine suivantes,

-La peine de 2 ans de prison dont 1 an de sursis,une amende de 15 000 euros ainsi qu'un suivi psychologique de minium 1 an pour Marylou.

-La peine de 5 ans de prison dont 1 an en Cef, et 20 000 euros d'amende.

-la peine de 5 ans de prison dont 6 mois en cef, 25 000 euros d’amende ainsi qu'une thérapie familiale et un suivi psychologique pour Neshua
. »

 

 

 

Finalement, le verdict rendu est très proche de celui rendu par la justice, lors du procès.

 

Ce projet a permis aux élèves de travailler sur :

-l'organisation d'un procès,

-la prise de parole devant un auditoire,

-l'argumentation,

-la justice des mineurs..

 

Ce travail a été accompagné par des exercices sur l'argumentation pendant le cours de Lettres modernes avec Madame Alluchon et sur la justice pendant le cours d'EMC de M. FRUGERE.

 

Nous avons déjà pris rendez-vous pour l'an prochain, pour recommencer un tel projet avec une autre classe de 4ème !

 

Julien FRUGERE